Pourquoi acheter des chaussettes en laine ?

Pourquoi acheter des chaussettes en laine ?

Les chaussettes protègent les pieds des frottements contre les chaussures et les préservent du chaud comme du froid. Ce sous-vêtement joue un rôle d’amortisseur et maintient une bonne hygiène en évacuant la sueur. Les chaussettes sont donc des éléments fondamentaux pour être à l’aise toute la journée, quelles que soient les activités.

Les toutes premières paires de chaussettes étaient fabriquées en laine naturelle de moutons mais l’industrie textile s’est progressivement tournée vers le coton, pour des raisons de coût de fabrication notamment.

Longtemps délaissée, la laine revient sur le devant de la scène depuis quelques années. On lui redécouvre toutes ses propriétés isolantes et ses avantages économiques par rapport aux chaussettes faites en coton. La laine gagne sur plusieurs tableaux : celui du confort, de l’entretien mais aussi du financier. Il est donc temps de changer ses chaussettes en coton pour adopter des modèles en laine.

Isolation thermique

Le premier atout des chaussettes de laine est d’offrir une parfaite isolation thermique. Les moutons portent une toison pour réguler leur température au rythme des saisons. Les chaussettes en laine font de même. La fibre de kératine de cette matière maintient les pieds au chaud quand il fait froid dehors et apportent de la fraîcheur quand le thermomètre grimpe. Cette propriété est d’ailleurs en partie à l’origine de l’apparition de l’industrie de la laine à des fins textiles.

Ce type de chaussettes agit comme une couche protectrice supplémentaire entre la chaussure et la peau. La laine absorbe la chaleur émise par le corps, permettant de le réchauffer si besoin, mais elle n’assimile pas la chaleur de l’extérieur, ce qui préserve les pieds des fortes températures estivales.

Les paires de chaussettes composées de fibres très épaisses renforcent la propriété chauffante de la laine. Au contraire, les fibres fines rafraîchissent le corps.

Isolation contre l’humidité

La laine est aussi une matière qui respire et qui réagit à l’humidité ambiante. Hygroscopique, elle est capable d’absorber de l’eau jusqu’à un tiers de son poids. Ce liquide est stocké entre les fibres de la chaussette mais n’y rentre jamais. Au contact de la sueur (ou autre), les mailles naturellement imperméables se gonflent et maintiennent la sécrétion dans l’épaisseur de la chaussette. L’éventuel excédent d’humidité est ensuite expulsé vers l’extérieur du sous-vêtement. Comme la laine ne retient pas l’eau mais la laisse circuler entre ses fibres, les pieds sont toujours au sec. Cette propriété s’avère efficace que l’humidité soit liée à la transpiration ou à la pluie par exemple.

Les chaussettes en laine offrent ainsi un excellent confort de marche car il n’y a jamais la sensation désagréable de sudation ou de pied humide. La peau est alors mieux protégée contre les irritations de frottements puisque la chaussette ne colle pas à l’épiderme et, comme il reste tout le temps sec, le développement des bactéries et des champignons est nul.

Facilité d’entretien

Les moutons ne prennent pas grand soin de leur toison, inutile donc de trop laver les chaussettes en laine. Cette matière est naturellement antibactérienne, ce qui limite les odeurs et les risques de petites infections de contacts ou de frottements. De plus, les écailles des fibres réduisent l’accumulation de la poussière en surface. Ainsi, ce type de chaussettes se salit très peu et ne demande que de rares lavages. Une bonne aération de la laine suffit largement à pouvoir enfiler plusieurs fois ses chaussettes en laine sans les nettoyer.

Un lavage à froid en machine reste cependant tout à fait possible lorsque les sous-vêtements sont tachés, à condition d’utiliser une lessive sans enzyme car ce composant grignote les fibres de la laine et détériore les chaussettes. Les produits nettoyants trop puissants peuvent allonger et déformer la structure, il vaut donc mieux les éviter.

Un lessivage à la main est plus souhaitable afin de ne pas abîmer la matière. Un cycle trop chaud (à plus de 30°) a tendance à faire rétrécir et à rendre les chaussettes en laine rêches voire dures.

Des chaussettes économiques

Une paire de chaussettes en laine coûte plus cher qu’une paire en coton. Bien qu’il soit légitime de se tourner vers le coton pour faire des économies, ce n’est pas le bon choix. La production de coton est inexistante en France. La confection de ces chaussettes est délocalisée, ce qui réduit les coûts de fabrication mais qui augmente le bilan carbone de la paire jusqu’aux boutiques de l’hexagone.

La production de laine sur le territoire permet de fabriquer des chaussettes 100% françaises. Ces sous-vêtements valorisent le savoir-faire national et se présentent comme une alternative plus éthique et plus écologique que l’industrie textile du coton.

L’atout de la proximité de la production des chaussettes en laine se double de celui de la longévité de l’article lui-même. Alors que les chaussettes en coton bon marché s’usent et se trouent rapidement au niveau des orteils et des talons, les modèles en laine résistent plusieurs années à une utilisation intensive. Cette robustesse vient du mode de tissage de la fibre et de la matière elle-même qui est naturellement conçue pour résister aux aléas de la météo et pour s’adapter à la vie des moutons. Enfin, les propriétés isolantes de la laine l’empêchent de moisir et de se décomposer au fil du temps. Bien entretenues, ces chaussettes peuvent durer toute la vie.

Il est préférable d’acheter des chaussettes de laine plutôt que des chaussettes en coton car la laine possède des propriétés exceptionnelles et sa production est plus éthique que celle du coton. Pour profiter de toutes les qualités d’une paire de chaussettes en laine, il faut bien regarder l’étiquette afin de vérifier la pureté de la matière. La laine woolmark contient 100% de fibres naturelles, viennent ensuite la pure laine vierge, la laine vierge et le 100% laine qui contiennent des fibres plus ou moins retravaillées.